Paroisse Sainte-Trinité

354, rue Principale
Brownsburg-Chatham QC  J8G 2V7
Courrriel: psaintetrinite@gmail.com
Téléphone :  450-533-6314 - Télécopieur:  450-533-5471


Célébrations
Feuillet paroissial
L'équipe pastorale
Centre administratif
Conseil de fabrique
Dialogue pastoral
Formation à la
vie chrétienne
Les sacrements
Activités
Bénévolat
Liens utiles


Saint-Louis de France
Nos organismes
L'historique
Cimetière


Saint-Michel de Wentworth
Nos organismes
L'historique
Cimetière



Saint Philippe
Nos organismes
L'historique
Cimetière

 

 

 

 

 

 

 








Historique Saint-Louis-de-France

Qui est Saint Louis (1215 - 1270)

 

Ayant perdu son père, Louis VIII, en 1226, saint Louis fut sacré roi de France à onze ans, sous le nom de Louis IX. Jusqu'en 1234 où il devint majeur et épousa Marguerite de Provence, sa mère Blanche de Castille exerça la régence. Sa femme lui donna six fils et cinq filles. La première partie de son règne fut marquée par la révolte de certains vassaux qu'aidaient les Anglais; il les battit les uns et les autres, en 1242, à Taillebourg et à Saintes.

 

Tombé malade et ayant promis, s'il guérissait, de se croiser, saint Louis s'embarqua à Aigues-Mortes en 1246, aborda en Égypte, prit Damiette, combattit héroïquement à Mansourah, puis tomba aux mains des infidèles. Il rendit Damiette pour sa rançon, visita les lieux saints et s'occupa de réparer les places de Syrie qui restaient aux chrétiens. Il rentra en France en 1254. Entre-temps, sa mère Blanche, une deuxième fois régente, était morte, après avoir réprimé la révolte des Pastoureaux: c'était une prétendue croisade de bergers et de pâtres qui voulaient aller délivrer le roi en Palestine et, en attendant, commettaient en France des brigandages et des crimes.


Saint Louis mit à profit les seize années suivantes pour assurer la paix intérieure et extérieure de son royanume. Il supprima les guerres privées et les combats judiciaires, détruisit ce qui restait de Vaudois et d'Albigeois, édicta des lois admirables, ranima le commerce, rendit lui-même la justice à l'occasion, fonda l'hôpital des Quinze-Vingts pour les aveugles, bâtit la Sainte-Chapelle, commença la construction de la Sorbonne, se montra tellement bon, pieux, sage et désintéressé qu'aux yeux de tous il passa pour saint de son vivant. Ne vit-on pas le pape Grégoire IX et Frédéric II le choisir comme arbitre, et de même Henri III d'Angleterre et ses barons? Les deux principaux traités qu'il signa furent celui de Corbeil en 1258 et celui d' Abbeville l'année suivante; le premier cédait au roi d'Aragon la Catalogne, le Roussillon, la Cerdagne en échange du Languedoc; le deuxième abandonnait au roi d'Angleterre le Limousin, l' Agenois, le Périgord, le Quercy en échange de la Normandie, du Maine, de l'Anjou, de la Touraine et du Poitou.
Le saint roi mourut, en 1270, en vue de Tunis où il était allé combattre une nouvelle fois les infidèles; son fils Philippe le Hardi rapporta ses restes en France et ils furent inhumés à Saint- Denis.
L'Histoire a donné aux expéditions africaines de saint Louis les noms de septième et huitième Croisades.

Nous fêtons St-Louis-de-France le 25 août.

Pour plus d'histoire sur St-Louis cliquez sur ce lien

http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_IX_de_France

 

L'église St-Louis-de-France de Brownsburg a été bâtie en deux étapes:
La construction primitive en 1927 et l'église restaurée et agrandie en 1950.
L'architecte aux deux occasions était Alfred Potvin.
Hauteur du grand clocher: 116 pieds Longueur de la nef: 94 pieds
Hauteur de la nef: 32 pieds
À peu près 800 places.
L'église a subi plusieurs changements qui en ont fait un lieu qui invite au recueillement, mais l'église n'accuse aucun style particulier.
Elle est bâtie sur le roc, solidement, mais le matériel choisi: briques à l'extérieur et papier mâché à l'intérieur coûtent cher en entretien. Les murs et fenêtres ne sont pas isolés convenablement alors le chauffage coûte cher également.

 

 

Depuis le début des registres de la paroisse, le 4 octobre 1908 jusqu'à la fin de 1996, 3976 enfants ont été baptisés, 1444 mariages ont été bénis et 1187 services de funérailles ont été célébrés.

 

 

La CHAPELLE-ÉCOLE bâtie en 1906 (remplacée par l'église actuelle en 1927)
à côté du presbytère qui date de 1915

L'église fut repeinte par des paroissiens avec l'aide de KATIMAVIK en avril/mai 1985

Les couleurs furent choisies par feu Claude Charron.

 

LE PREMIER CURÉ BOUCHARD À BROWNSBURG


MONSIEUR LE CURE V. BOUCHARD,
devant l'église-école, vers 1915

1912 marque une nouvelle étape dans le clévelopement de la naroisse Saint-Louis-de-France. C'est le 25 août de cette année que la Providence désignait le jeune abbé Vitalis Boucharci comme successeur de M. le curé J.-P. Ca,dieux, récemment nommé curé ailleurs. Ordonné prêtre le 21 décembre 1907, notre nouveau curé avait acquis l'expérience nécessaire et indIspensable pour conduire à bien l'oeuvre que Son Excellence Mgr Ch. Hugues Gauthier lui confiait.

Il commença son oeuvre ici le 25 août 1912. À son arrivée, la dette de la paroisse était de $2,500.00 et pour toute construction, la petite chapelle édifiée en 1906.

Ardent et enthousiaste, écoutant plus son zèle que ses forces physiques, il mina sa santé en moins de trois ans. Aussi dut-il s'exiler au Texas, où il passa près de deux ans, soit jusqu'au mois de juillet 1912. Notre pasteur acquit là une expérience qui le, préparait a rablement bien à la mission pour laquelle il devait se consacrer. En effet, sans le savoir, il s'acclimata à ces milieux mixtes tant au point de vue racial que religieux. Sans doute cette vaste expérience, acquise en très d'années, qui lui permit de faire progresser rapidement la paroisse de Saint-Louis-de-France de Brownsburg. Nôtre jeune curé s'attira bien vite la sympathie.

 

Le cimetière sous la neige 2 juin 1917

Il y a 73 lots de famille en plus des fosses communes.


Presbytàre construction en brique
contenant 15 appartements.